fbpx

Après avoir vécu des expériences autant enrichissantes que drainantes, après avoir accompagné des femmes et discuté avec plusieurs autres sur leurs relations, ya un pattern que je vois qui revient souvent quand on parle des relations avec les autres.

Un pattern qui fait qu’on arrive pas à avoir les relations qu’on voudrait avoir, qu’on a de la difficulté à communiquer et à se sentir entendue.

Est-ce que chacune de tes relations t’aide à te propulser dans ta vie, à devenir une meilleure version de toi-même ou est-ce qu’au contraire, tu ressens parfois ou peut-être même souvent de la frustration parce que t’as l’impression de parler à un mur ou que les gens ne te donnent pas le respect que tu souhaiterais?

Si t’as au moins une relation dans la deuxième catégorie ma chère Heureuse, reste avec moi, tu vas retrouver de la valeur dans l’épisode d’aujourd’hui.

Comme j’te disais en intro, je vois un pattern qui revient quand on parle de gestion des relations avec les autres et c’est un pattern de manque d’amour de soi et d’estime de soi.

Quand on manque d’amour pour soi, on peut avoir tendance à vouloir aller chercher de la reconnaissance dans l’aide qu’on peut apporter aux gens qui nous entourent.

C’est un peu le syndrome de Mère Teresa.

Et là, je suis pas en train de dire qu’on doit pas aider les autres, pas du tout.

Mais que ça se peut, que la façon qu’on le fait et les circonstances dans lesquelles on le fait peut être ultimement destructeur pour notre bonheur.

Que parfois, ça se peut qu’on essaie d’aider les gens à se sortir de leurs peurs, leurs blessures, leurs propres patterns destructeurs à notre propre détriment.

Que parfois, on a tendance à être un martyr.

À laisser les autres nous tirer vers le bas parce que intérieurement, on manque d’amour propre.

On ne croit pas, inconsciemment qu’on mérite le respect qu’on voudrait avoir.

Chaque relation nous amène quelque chose.

Que ce soit quelque chose qui nous élève ou quelque chose qui nous tire vers le bas.

Maintenant, il faut prendre le temps de se poser et se demander qu’est-ce ce que ces relations (les 5 plus importantes dans notre vie) nous apportent.

Pourquoi on les nourrit?

Avec quoi on les nourrit?

Est-ce qu’on laisse ces gens nous traiter comme de la marde parce qu’on pense que c’est ce qu’on mérite?

J’pense pas… j’pense pas que c’est conscient.

Mais on vient toutes de milieux différents et le respect a une définition différente d’une famille à l’autre, d’un milieu à l’autre.

La façon de s’exprimer, les mots utilisés, le ton utilisé, les croyances véhiculées, les valeurs profondes…

Tout ça est différent d’une famille à l’autre.

Et quand on arrive à l’âge adulte, on a le droit de se demander si ces façons de faire, si ce qu’on a appris quand on était jeune, si c’est ça qu’on veut dans notre vie de rêve.

On a le droit de remettre en question ce qu’on a apprit par nos parents, nos profs, nos frères et sœurs plus vieux etc.

Si on est pas heureux dans un modèle de relation, on a le droit de mettre la hache dans nos anciennes croyances et repartir à neuf avec de nouvelles bases qui vont venir soutenir notre vision du bonheur.

C’est notre responsabilité de ne pas se laisser tirer vers le bas, même si ça veut dire remettre en question nos relations avec les gens proches de nous.

Le respect, c’est pas pour rien que c’est le module #2 du programme de l’amour de soi, parce que c’est la base de toute relation, incluant celle qu’on a avec soi-même.

C’est une des raisons aussi pourquoi j’aborde souvent le sujet des relations dans ma newsletter quotidienne “Ma Vie Sans Bullsh*t”, parce que sans relation, l’humain ne peut pas évoluer.

C’est au travers nos relations avec les autres qu’on apprend, qu’on se développe, qu’on s’inspire, qu’on communique.

Et on a le droit de choisir le genre de relations qu’on veut développer dans notre quotidien.

Au même titre que le genre de personnes avec qui on veut échanger et partager notre vite qui est si précieuse.

On a le droit de faire un check in régulier avec soi-même et de se demander: “C’est quoi pour moi le respect?”

Qu’est-ce que j’ai envie de vivre dans mes relations avec les autres?

Quel genre de personne je veux avoir autour de moi?

Est-ce que ce je veux des gens qui vont m’apprendre des choses?

Des gens qui vont m’inspirer à devenir la meilleure version de moi-même?

Des gens qui vont me démontrer que je suis importante pour eux?

Des gens avec qui je peux co-créer ma vie de rêve?

Ou est-ce que j’accepte d’avoir autour de moi des personnes qui sont blessées et qui ne prennent pas la responsabilité de guérir leurs blessures et faire subir à leur entourage les vestiges de ces blessures du passé?

Est-ce que “settle”, je me contente d’avoir des relations malsaines qui m’apportent du négatif et dans lesquelles je vais chercher de la reconnaissance toxique parce que c’est ce que j’ai toujours connu?

J’te laisse mijoter là-dessus, ma belle Heureuse, et je te souhaite une belle journée remplie d’amour et de sourire.

Si tu veux pousser la discussion sur les relations plus loin, je t’invite dans ma newsletter quotidienne au maryevelamer.com/maviesansbullshit

Sure ce, on se jase bientôt.

Hey bye là!

Mary xx

Inscris-toi à la newsletter « Ma Vie Sans Bullsh*t »  

Courriel: podcast@maryevelamer.com

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryevelamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

 

 

Épisodes récents

>