fbpx

Tag Archives foramour de soi

S2E8 | Un épisode spécial + une SURPRISE pour toi! (EP62)

Rebonjour chère Heureuse et merci d’être là avec moi aujourd’hui pour un autre épisode du Bonheur Sans Bullsh*t » Bienvenue si c’est ta première sur le podcast et j’espère que tu vas aimer notre moment ensemble. 

Te rappelles-tu la dernière fois que  tu as mis du temps sur quelque chose d’important pour toi? Genre, un projet de peinture de meubles ou peinture sur toile, ou tu t’es mise à apprendre un nouveau « craft », comme la couture ou peut-être le macramé. Ou t’as eu envie de créer tes propres recettes et de te faire un livre à la maison.  Ou peut-être que t’as eu envie d’apprendre une nouvelle langue  ou comment recouvrir ton vieux divan. 

Bref, te souviens-tu de l’émotions que t’as ressentie quand t’as mis à terme ce projet-là? Te souviens-tu de l’excitation et du sentiment d’accomplissement qui venait avec?

Aujourd’hui, j’te fais un épisode un peu spécial, parce qu’on est en plein milieu de la saison mais j’avais envie de te partager mon émotion sur la mise en place de mon dernier projet parce que ça génère beaucoup d’émotions et y fallait que j’ten parle parce que je crois que c’est quelque chose qui va pouvoir t’aider à manifester ton bonheur.

Je t’invite à rester jusqu’à la fin de l’épisode parce que j’ai une surprise pour toi.

On part ça!

Quand j’ai lancé le podcast du Bonheur Sans Bullsh*t, j’avais deux intentions. La première, c’était d’utiliser ma voix pour te partager mes expériences, mes trucs, ma vision du bonheur et comment moi, j’ai réussi à manifester le mien en mettant en place des petites actions chaque jour qui ont vraiment changé ma vie. 

Je voulais aussi, au travers le podcast, recevoir des gens inspirants et des gens compétents qui viendraient te jaser de leurs expériences et te partager leur expertise en bonheur pour te donner le plus d’outils possible pour manifester ton bonheur.

Ma deuxième intention, c’était de pousser l’atteinte de ton bonheur à un autre niveau encore plus concret. Je voulais être en mesure de pouvoir t’accompagner plus en détail,  plus intimement dans ton processus de manifestation de ton bonheur et de vraiment t’aider à vivre la vie de rêve que tu t’es toujours imaginée quand tu fermes les yeux et que tu te dis: « si j’avais une baguette magique », comme moi je l’ai fait.

C’est pour ça qu’en mai 2020, j’ai commencé à penser à comment je pourrais réussir à créer un programme d’accompagnement qui serait à la fois flexible (parce que c’est pas tout le monde qui est rendu à la même place dans son cheminement), personnalisé (parce que c’est pas tout le monde qui vit les mêmes expériences) et efficace (parce que tsé, on veut des résultats, right?!).

Faque, j’ai commencé à « brainstormer » sur qu’est-ce qui a fait que moi, à 30 ans, j’ai réussi à changer ma vie. J’ai réussi à passer d’un état misérable à un bonheur pur et intrinsèque. J’me suis posé la questions: « C’est quoi qui m’a aidé à manifester mon bonheur avant même de savoir c’était quoi de la manifestation. »? C’est quoi les actions, les processus mentaux et émotionnels auxquels j’ai passé au travers pour me permettre de créer la vie que je voulais?

Et là, j’ai commencé, tranquillement, à dessiner un schéma de toutes les composantes de ma transformation. 

Ensuite,  je suis allée creuser un peu plus pour réussir à décliner ces grands principes-là et vraiment en faire ressortir les étapes qui m’ont permise de briser une à une mes croyances limitantes, qui m’ont permise de changer mon mindset et de finalement prendre action pour changer ma vie et enfin pouvoir dire que je suis  épanouie.

Et là, j’ai commencé à vraiment être excitée…je voyais, pour la première fois, une façon concrète pour moi, d’aider d’autres femmes, comme toi, à manifester leur bonheur sans devoir investir des centaines de milliers de dollars. 

Parce que, faut que j’te dise,  ce rêve-là, d’inspirer et d’aider les femmes qui en ont assez d’être misérables, qui en ont assez de se mettre de côté pour tout le monde et qui veule prendre leur place dans leur vie, je l’ai depuis plus que 10 ans. La première fois que j’ai été en contact avec ma mission de vie, j’avais 26 ans. Of course, dans ce temps-là, j’étais loin de comprendre tout ce que je devais vivre avant de pouvoir accomplir cette mission-là. Mais j’avais déjà cette idée de bâtir un centre pour femmes qui les accompagnerait dans leur quête vers l’atteinte de leur bonheur et de leur accomplissements. 

Dans ce temps-là, les « zinternets » étaient quand même assez développés mais pas comme aujourd’hui et, pour moi, la seule façon que je pouvais accompagner qui ce soit, c’était en présentiel, et je devais acheter un bâtiment, le meubler, le chauffer et engager plusieurs professionnels pour réussir à créer le programme que j’avais en tête. 

Faque entre toi pis moi, le projet a un peu pas mal tombé à l’eau. Je me disais que sans ce bâtiment, j’y arriverais pas. J’avais cette fausse croyance que je devais investir plusieurs milliers voire centaines de milliers de dollar pour atteindre ce rêve d’aider les femmes. 

Et c’est en pleine création de ce beau programme virtuel que j’ai réalisé ce qui se passait. J’avais manifesté ce rêve de guider et d’accompagner les femmes dans leur quête vers l’amour de soi. Le « comment » était pas important, mais le « quoi », oui!. Le « comment » n’est jamais important en manifestation. Le « pourquoi » et le « quoi » le sont par exemple!

Et c’est là que j’ai commencé à vraiment réaliser que j’étais à ma place. Que j’avais trouvé ma mission de vie. 

Et j’ai eu envie de la partager autour de moi et de voir si la vision du programme que j’avais en tête pouvait vraiment faire une différence. Alors j’ai lancé un appel sur mes réseaux que je recherchais 8 personnes pour suivre le programme et m’aider à le co-créé pour la première cohorte « live ». Et ça m’a pris 16 mois. 16 mois pour terminer le programme, de A à Z. 16 mois pour le travailler, le « tweaker », le créer, le filmer, le monter, le refilmer, le remonter… 16 mois pour être convaincue qu’il était à la hauteur de mes attentes. Pour m’assurer qu’il ferait vraiment une différence dans la vie des femmes qui vont en faire partie.

Et j’ai eu la chance de partager cette merveilleuse aventure avec 8 belles personnes qui ont réussi, grâce à ce programme-là, à ajouter des outils à leur coffre de bonheur. 

Je te cacherai pas que ça n’a pas toujours été facile. Pendant 3-4 mois, je n’ai fait presqu’aucune création de contenu. on se rencontrait en groupe pour discuter et faire des ateliers, mais j’était comme bloquée. En manque d’inspiration. J’en ai profité pendant cette période-là pour travailler plus sur moi, pour  mettre mon focus sur ma santé, l’exercice physique et aussi mon mindset. Quand le printemps est arrivé, l’inspiration est revenue, et j’ai recommencé à créer. 

Et là, ça devenait de plus en plus clair. Et je voyais un changement aussi avec les membres. Je voyais que les rencontres et les exercices qu’on faisait avait un impact.

Alors j’ai passé tout l’été à finaliser le programme que j’avais tant hâte de lancer ouvertement à toutes les Heureuses qui veulent manifester leur bonheur à tous « freaking » jours!

Et puis ben…j’suis rendue là. J’en suis rendue à préparer le lancement de ce magnifique programme basé sur l’amour de soi (même que.. j’ai été super créative parce que…je l’ai appelé de même: Le Programme de L’Amour de Soi. (LOL).

Je suis rendue à partager mes bonnes et moins bonnes expériences non seulement sur le podcast, mais aussi dans un programme spécifique avec accompagnement pour t’aider à propulser ta vie de rêve à un autre niveau! 

Pis là, peut-être que tu te dis: « Ouii, ouiii!! Moi, je veux manifester mon bonheur Mary, yé où ton programme?! »

Bon, avant d’ouvrir les portes de la première cohorte officielle du programme de l’Amour de Soi, pour te remercier de me suivre sur le podcast, peut-être depuis quelques épisodes, depuis le début ou même depuis aujourd’hui, j’ai eu envie de préparer un atelier, un webinaire, pour te donner une idée de ce que peut t’apporter l’univers du Bonheur Sans Bullsh*t. Un atelier dans lequel on va apprendre à se connaître un peu plus intimement, dans lequel on va discuter ensemble et qu’on commencer ton marathon vers la manifestation de ton bonheur. 

Whooo!!! Je suis fébrile, ça a pas de sens! Je suis tellement excitée de te rencontrer et d’en apprendre plus sur toi, ma belle Heureuse, t’as pas idée!

Alors, mets-ça à ton calendrier. Le 14 novembre prochain, à 11h00 (hre de MTL) et 18h00 (heure de Paris), on va jaser ensemble de ton bonheur. Pour t’inscrire, tu peux te rendre au maryevelamer.com/monbonheur

Tu pourras être relax dans ton divan, assise à ton bureau, à moitié couchée dans ton lit, t’as seulement à apporter ton sourire, quelque chose pour prendre des notes, ton drink cocconing préféré et ta volonté de manifester ton bonheur.

Et vu que c’est toujours le fun d’être en gang, invite tes amies ou ta mère à s’inscrire elles aussi avec toi!

Sur ce, j’te souhaite une magnifique journée et on se jase bientôt!

Hey bye là!

Clique ici pour recevoir ton guide gratuit des 5 sphères à intégrer dans ta vie pour manifester ton bonheur

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryeve_lamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

Tu aimerais te lancer un podcast ? Va voir L’Académie du Podcast, c’est LA SEULE ressource francophone qui va te montrer comment lancer ton podcast de A à Z!

APPRENDS COMMENT LANCER TON PODCAST ICI 

S1E4 | Sortir d’une vie « Jet Set » pour manifester son bonheur avec le féminin sacré avec Lyne St-Amand

Rebienvenue pour un autre épisode du Bonheur Sans Bullshit et enchantée de te compter parmi les Heureuses si c’est ta première fois sur le podcast.

Si c’est pas déjà fait, je t’invite à t’abonner au podcast pour être certaine de rien manquer.

Si j’te dis Féminin Sacré, est-ce que ça évoque quelque chose en toi?

Est-ce que tu connais ça, le féminin sacré?

Et bien moi, avant de recevoir mon invitée de cette semaine, je vais t’avouer que ça me disait quelque chose, mais je savais pas à quel point ça peut faire une différence dans notre vie que de se reconnecter à son énergie féminine.

Aujourd’hui, je te propose une rencontre avec Lyne St-Amand, une femme pleine d’amour, pleine de bonheur.

Lyne est l’hôte du podcast Femmes puissantes, femmes inspirantes, elle est coach transformationnelle, conférencière et elle vient tout juste de lancer son premier album de méditation.

Elle nous raconte son parcours, qui on va se le dire, est assez particulier et elle nous partage son amour de la vie au travers sa force, sa détermination et sa douceur.

Elle est passée de millionnaire à … rien. D’un coup, dans un autre pays et elle a cru à son droit au bonheur. Elle a relevé ses manches et a réussi à manifester sa vie de rêve au travers le féminin sacré, la méditation et l’amour de soi.

On part ça!

Sur ce, bonne écoute et on se parle bientôt!

Hey bye là!

Mary

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryeve_lamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

Lyne St-Amand: https://lynestamand.com

Podcast Femmes puissantes, femme inspirantes

Facebook: https://www.facebook.com/lynestamandconferenciere/

Instagram: https://www.instagram.com/lyne.stamand.puissancefeminine/

Youtube: https://youtu.be/VN5MyOfu8uY

Tu aimerais te lancer un podcast? Va voir L’Académie du Podcast, c’est LA SEULE ressource francophone qui va te montrer comment lancer ton podcast de A à Z!

APPRENDS COMMENT LANCER TON PODCAST ICI 

E011 | J’te jase de ma vulnérabilité

La vulnérabilité ça peut être scary.

Ça peut être déconcertant parce qu’on se sent perdue, triste, angoissée même et dès qu’on entre dans ce tunnel sombre, la vulnérabilité commence à creep out le long des murs pour nous entourer de sa froideur noire jusqu’à ce qu’on se mette dans un coin, en p’tite boule, qu’on ferme les yeux en espérant que ça passe le plus rapidement possible.

Mais la vulnérabilité, ça peut aussi être réconfortant.

Ça peut être beau sous sa forme la plus pure, celle par laquelle on passe lorsqu’on vit quelque chose de nouveau. Lorsqu’on passe au travers une expérience challengeante qui nous fait sortir de notre zone de confort, et de laquelle on ressort gagnante, parce qu’on a pris la décision de passer au travers avec toute la résilience qui nous habite.

D’une façon ou d’une autre, ces deux scénarios sont possibles. Lequel on va vivre va dépendre de notre mindset, de notre capacité de percevoir le verre à moitié plein ou à moitié vide. 

J’ai longtemps pensé qu’être vulnérable était une faiblesse. Une faiblesse que je n’avais pas le droit de m’accorder, parce que je devais être forte. Je devais réussir à tout faire, à tout réussir et avoir l’air de la femme parfaite. Celle qui réussi à pull off le rôle de femme, de mère, de ménagère, d’entrepreneure, de cuisinière, de commissionnaire, d’amie et qui s’occupe de toute la paperasse imaginable dans le quotidien.

Chaque jour était une bataille nécessaire à ma survie émotionnelle. Je devais affronter ma vulnérabilité et réussir à la mettre KO avant qu’elle n’arrive à m’atteindre. Chaque jour je devais faire taire mes émotions pour pouvoir bâtir le mur qui allait me protéger contre les attaques extérieures de quelqu’un en qui j’aurais dû pourvoir avoir confiance.

Chaque matin commençait par l’analyse de mon environnement. J’étais rendue une funambule qui au lieu de marcher en équilibre sur un fil de fer, marchait sur une douzaine d’œufs qui devient rester intacts.

Ensuite, le mur de protection s’élevait pour éviter de me noyer dans les vagues de souffrance, de méchanceté et dévalorisation qui étaient lancés vers moi à coup de mitraillette.

Pendant des années, je ne me donnais pas le droit d’être vulnérable. J’en faisais une mission de laisser toute émotion, positive ou négative en dehors de mon mur de protection. 

Parce que je savais que si je laissais le bon entrer, le mal réussirais à se faufiler comme un serpent à travers les briques et les dommages seraient irréversibles. L’intérieur de mon monde émotionnel avait déjà été trop écorché pour pouvoir endurer d’autres trous de balles. 

Après toute ces années à me battre contre l’extérieur, mais aussi contre mon moi-même qui voulait sortir à tout prix de ce fort en béton, j’ai finalement décidé que s’en était assez. J’ai enfin réussi à prendre tout le courage qui me restait et à m’éloigner de cette situation toxique qui éteignait la chandelle de ma personnalité, de mon moi, depuis si longtemps. 

Une fois que le soleil a commencé à faire surface, la bataille n’était pas encore terminée. 

Maintenant, je devais continuer celle-ci avec moi-même. Je devais réussir à enlever chacun des blocs de béton de ma carapace et enfin laisser entrer la beauté que le monde avait à offrir. 

Je devais me reconnecter avec ma vulnérabilité et accepter que celle-ci était un cadeau de la vie, car elle me rendait humaine. Après avoir été robotique pendant longtemps, cette vulnérabilité se présentait à moi comme une libération. Un pas vers l’acceptation de soi, vers l’amour de soi.

Une étape à franchir qui m’amènerait à ma destination tant attendue, mon bonheur. 

Encore aujourd’hui, je dois me remémorer que j’ai le droit d’être vulnérable. 

Non seulement j’ai le droit, mais j’ai le devoir d’être vulnérable, parce que c’est grâce à l’acceptation de mes faiblesses que je peux évoluer dans mes forces. 

La vulnérabilité est underrated X 1000. Elle est la preuve que l’humain a une âme et que celle-ci est en constante évolution.

La peur du jugement, la peur de l’imperfection, la peur de la réprimande…ce sont toutes des fausses croyances qu’on doit réussir à laisse aller. Être la meilleure version de soi-même, c’est autant avoir la force d’avancer et de conquérir notre monde, mais c’est aussi avoir la capacité d’accepter et d’aimer ce dont nous devons travailler, ce dont nous devons laisser aller. 

Et c’est la vulnérabilité qui nous permet de faire tout ça. C’est elle qui nous fait pleurer de tristesse ou de joie. C’est elle qui nous donne de l’empathie envers soi-même et envers les gens qu’on aime. C’est elle qui nous permet de nous questionner sur nos croyances et nos valeurs. C’est elle qui nous emmène là où on veut aller et d’atteindre nos objectifs.

Groupe d’entraînement Méthode Enso: Facebook.com/groups/methodeenso

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryeve_lamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

Tu aimerais te lancer un podcast? Va voir L’Académie du Podcast, c’est LA SEULE ressource francophone qui va te montrer comment lancer ton podcast de A à Z!

APPRENDS COMMENT LANCER TON PODCAST ICI 

Photo by Jernej Graj on Unsplash

>