fbpx

Tag Archives forsolo

S2E2 | Comment (ne pas) saboter tes relations (EP56)

Rebienvenue belle Heureuse, pour un 2e épisode de la 2e saison du podcast du Bonheur Sans Bullsh*t.

Est-ce que ça t’es déjà arrivé de te mettre en plein milieu de ton propre chemin?

De te saboter toi-même sans t’en rendre compte?


Est-ce que tu t’es déjà critiquée? 

Est-ce que t’as déjà manqué une opportunité parce que tu avais peur ou tu croyais pas être en mesure de relever le défi? 

Est-ce que t’as déjà eu l’impression que l’univers conspirait contre toi et que y’avait juste à toi que ça arrivait d’avoir autant de malheurs?

Est-ce que tu t’es déjà pliée à tout plein de comportements jusqu’à te rendre au bout de tes limites parce que t’avais peur des conséquences d’une rupture?


Depuis qu’on est jeune, on vit plein d’expériences et on réagit en fonction de nos valeur et de notre estime de soi.

Malheureusement, beaucoup de ses réactions sont engendréss par notre tendance en tant qu’humain à se saboter.

Parce qu’on manque de confiance, parce qu’on manque d’estime et qu’on a pas appris à se respecter.

Dans l’épisode d’aujourd’hui j’te présente 5 mécanismes de défense auxquels porter attention si tu veux manifester ton bonheur dans tes relations et augmenter ta confiance et ton estime.

On part ça!

  • Le Mécanisme du Jugement
    1. Critiquer tes décisions quand tu vis une situation avec quelqu’un d’autre
    2. Te faire sentir insécure face à tes connaissances et tes capacité
    3. T’auto réprimander lorsque tu fais une erreur. 

  • Le Mécanisme de victimisation
    1. Pessimisme (les hommes sont tous pareils, se sont tous des menteurs)
    2. Tue ta motivation à améliorer les choses quand il y a un conflit
    3. Met le blâme sur les autres
    4. « C’est injuste » – t’enlève ta responsabilité envers ton bonheur
    5. Ça te rend égoïste et sans puissance (tourné vers ton nombril négativement)

  • Le Mécanisme de Protection
    1. Te retient pour ta sécurité (tu vas t’abstenir de bâtir des relations solides pour ne pas te faire blesser)
    2. Te laisse dans ta zone de confort (t’isoler, te faire peur sur le monde extérieur, c’est pour te « protéger »

  • Le Mécanisme de Performance
    1. Te fait dépasser tes limites (accepter des choses que tu ne devrais pas)
    2. Te réprimande si tu te plains (parce que tu dois être « tough » et parfaite)
    3. Te fait sentir comme un imposteur (he’s out of your league)

  • Le Mécanisme de Négligence
    1. Te fait sentir pas importante, pas assez…tes besoins ne sont pas prioritaires dans la relation
    2. Te fais dire « oui » aux autres et « non » à toi (sinon, tu es égoïste et tu ressens de la honte)
    3. Te fait ressentir le besoin d’avoir l’approbation des autres dans tes relations
    4. Tu deviens un « people pleaser » et tu t’oublie…tu deviens beige
    5. Tu te sens coupable de mettre des limites claires et de les faire respecter (Le respect c’est important pour ton bonheur au quotidien et j’en parle plus dans mon guide gratuit sur les 5 sphères à intégrer dans ta vie pour manifester ton bonheur que tu peux aller télécharger au maryevelamer.com/guide)
    6. Te rend une cible parfaite pour les relations abusives

Est-ce que y’a un mécanisme dans tout ça (ou plusieurs) que tu reconnais? Si oui, j’aimerais vraiment que tu prennes un screenshot de l’épisode et que tu me tagues sur les réseaux sociaux au @maryeve_lamer pour Instagram et @Maryeve Lamer sur Facebook.


Réussir à percevoir ces mécanismes de défense, va te permettre d’augmenter de beaucoup ta confiance et ton estime de toi. C’est vraiment comme un cercle vicieux.

Plus tu t’auto critique, plus ta perception de toi sera mauvaise et plus ton estime sera faible. Le contraire est aussi vrai. Plus tu as de la compassion pour toi, plus tu vas être indulgente et plus tu vas avoir une belle estime de toi. Parce que les erreurs que tu peux faire ne seront plus vues comme la fin du monde, mais plus comme un apprentissage pour l’atteinte de tes objectifs. 


Si t’as aimé l’épisode d’aujourd’hui, abonne-toi au podcast pour pouvoir recevoir une notification chaque fois qu’il y a un nouvel épisode en ligne. 


Sur ce, j’te souhaite une merveilleuse journée ma belle Heureuse et on se jase bientôt!

Hey bye là!

Clique ici pour recevoir ton guide gratuit des 5 sphères à intégrer dans ta vie pour manifester ton bonheur

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryeve_lamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

Tu aimerais te lancer un podcast ? Va voir L’Académie du Podcast, c’est LA SEULE ressource francophone qui va te montrer comment lancer ton podcast de A à Z!

APPRENDS COMMENT LANCER TON PODCAST ICI 

S2E1 | J’me suis fais de nouveaux amis (EP55)

Re-bienvenue, chère Heureuse, pour une nouvelle saison du podcast le Bonheur Sans Bullshit.

Si c’est ta première fois avec moi sur le show, je te souhaite la bienvenue dans mon Univers du bonheur.

J’espère que tu as passé une belle saison estivale et que t’as rechargé tes batteries avec le magnifique soleil qu’on a eu.

Pour ce premier épisode de la saison 2, j’avais envie de te parler des relations amicales quand on est adulte.

Parce que quand on est jeune, c’est relativement facile se faire  des amis. Même moi qui était super awkward socialement et qui faisait de l’anxiété sociale, j’suis quand même arrivée à me faire un cercle d’amies qui m’a suivi tout au long de mon primaire, qui s’est modifié un peu au secondaire et qui s’est refait au cégep.

Mais après l’école, quand t’arrives sur le marché du travail, on dirait que es amitiés sont moins « faciles ».

Je sais pas pour toi mais, la majorité du temps, quand je changeais d’emploi, les amis que j’me faisais changeaient aussi. 

J’te dis pas qu’on se « deletait » sur Facebook mais… la relation d’amitié n’allait pas nécessairement plus en profondeur.

Ya 2 des personnes que j’ai rencontré au travail avec qui j’ai encore une relation d’amitié solide mais sinon, les autres se sont tranquillement dissoutes.

J’ai longtemps pensé que se faire des amis au travail, c’était plus « superficiel » et que bâtir des relations solides avec ton équipe, ça arrivait pas vraiment.

Mais aujourd’hui, je suis obligée de te dire que j’ai abolit cette croyance limitante-là et j’ai envie de te dire ce qui m’a changé d’idée.

Fak si t’as envie d’améliorer tes relations au travail et de peut-être même te faire de nouveaux amis, reste avec moi,

on part ça!

Avant de te partager la réalisation que j’ai eue sur les amitiés au travail qui a complètement changé ma vision sur se faire des amis à l’âge adulte, je vais te faire un topo rapide sur mon parcours professionnel et te mettre en contexte des gens que j’ai rencontré dans mon milieu de travail.


Le premier travail que j’ai eu, ça a été à cueillir des fraises à l’âge de 13 ans. Je faisais 30 minutes de vélo tous les matins de semaine pour me rendre dans les champs à Blainville – pis je devais monter la grosse côte de la ville à chaque fois – et je ramassais des fraises de 7h le matin à 11h30-12h00.J’y allais avec ma meilleure amie dans le temps et la seule personne sur place avec qui j’ai développé une relation, c’était un gars de mon âge qui m’a fait découvrir le groupe de musique punk Pennywise. J’ai écouté ça dans mon « discman » tout l’été, j’ai eu un crush sur le gars pis un moment donné, ça y tentait pu, fak y m’a ditch et j’ai eu ben de la peine.

Next! haha!


Ensuite, j’ai travaillé au IGA dans le département des charcuteries et là, les choses se sont compliquées un tantinet. J’me souviens d’avoir rencontré des gens très intéressants dans ce travail-là, mais dans mon département, c’était pas facile. Il y avait beaucoup de cachoteries, de concours de qui prenait les décisions, de potins dans le dos des autres bref, ça a pas été la meilleure expérience que j’ai eue. Mais, j’ai rencontré un gars super gentil qui travaillait comme emballeur et avec qui j’ai gardé contact.


Ensuite, j’ai travaillé 3 étés dans une usine d’aluminium où j’ai rencontré plusieurs personnes qui ont eu un impact dans ma vie (amoureuse ou amicale) mais après plusieurs années, ces relations-là se sont dissoutes encore une fois.


À l’âge de 18 ans, j’ai travaillé dans des boutiques de bijoux dans une franchise d’Ardène et la boutique de linge « Limité » et là, les amitiés ont commencé à être un peu plus consistante. Il y en a une en particulier quand j’étais dans la boutique de bijoux « Chez Christine » qui a eu un impact dans ma vie à cette époque-là. Il y avait une nouvelle employée qui venait de déménager de Québec à Saint-Janvier pour le travail de son conjoint de l’époque. On a tout de suite connecté et on est devenues amies rapidement. Assez pour faire des activités ensemble à chaque semaine. On sortait, on se faisait des soupers, j’ai même dormi sur son divan plusieurs fois suite à des soirées un peu arrosées. Malgré que nos chemins se soient séparés quelques années plus tard, on est resté en contact via les réseaux sociaux. 


Après les boutiques, j’ai travaillé dans une brasserie comme serveuse et malgré que j’ai fais quelques connections dans ce temps-là, une seule a aboutit à quelque chose de plus solide et m’a amené mon premier emploi en administration, une nouvelle amie et même une future colloque. Et c’était intéressant parce que cette amie-là avait une dizaine d’années de plus que mois alors c’était différent comme amitié. On vivait beaucoup de choses chacune de notre côté dans notre vie personnelle et on pouvait passer des heures à discuter. J’ai été immensément reconnaissante d’avoir eu cette personne-là sur mon chemin dans un moment aussi challengeant dans ma vie. 

Ensuite, j’ai travaillé en comptabilité dans une entreprise qui fabriquait des pièces d’autos et j’ai fais la connaissance d’une femme extraordinaire qui elle aussi vivait des challenges dans sa vie personnelle et on a vraiment connecté. Elle est de nationalité libanaise et j’adorait écouté ses histoires culturelles. C’est une femme qui s’est battue dans la vie pour son bonheur et celui de ses enfants. Elle a un coeur grand comme la terre et est toujours prête à aider les autres. Nos chemins se sont séparés lorsqu’on est parties de cette compagnie-là, mais elle a eu un bel impact sur ma vie et ma vision du bonheur.Pendant que je travaillais en comptabilité, j’ai commencé un deuxième emploi dans un salon de bronzage et là, j’ai rencontré une de mes meilleures amies (qui est aussi une de mes bridesmaid). Pourquoi ça a cliqué autant que ça? parce qu’elle était aussi directe que moi! On a cliqué tout de suite. Ça fait 14 ans qu’on est amies et on a passé au travers de beaucoup de choses ensemble. 


Finalement, dans les deux dernières années, j’ai rencontré des gens extraordinaires qui sont encore dans mon cercle, dont une amie avec qui je suis allée souper hier soir et avec qui j’ai toujours des discussions « mind blowing » sur le développement personnel et sur l’entreprenariat. 

Et j’ai aussi développé des liens avec mon équipe présente au sein de l’Académie du Podcast. Les personnes avec qui je travaille aujourd’hui m’apportent tellement de plein de façons (autant sur le plan personnel que professionnel). en quelques mois seulement, des lien forts se sont tissés entre les membres de l’équipe et j’apprécie chaque moment passé en leur compagnie. 

La raison pour laquelle je t’ai raconté tout ça, c’est pour te partager la réalisation que j’ai eue il y a quelques semaines. Je me suis questionnée sur le pourquoi des choses. C’est quoi la chose qui fait en sorte que certaines amitiés disparaissent plus rapidement que d’autres et qu’elles deviennent solides ou non. 
Parce que longtemps, j’ai pensé que les amitiés à l’âge adulte, que plus on vieillit, plus c’est difficile de bâtir des relations solides parce que je pensais que le temps était important. Le temps qu’on passe sur une relation. 
Mais aujourd’hui, je réalise que le plus important, c’est pas le temps. C’est la possibilité qu’on a à être soi-même dans une relation qui fait qu’elle sera solide ou non.


En analysant les relations amicales qui n’ont pas fonctionné dans le passé, j’me suis rendue compte qu’elles avaient toutes quelque chose en commun: je n’étais pas moi-même dans la relation. J’essayais de me changer pour accommoder ou pour « fitter » dans la relation. Je me changeais pour que ça fonctionne. 


Mais aujourd’hui, les relations amicales que j’ai qui sont solides et dans lesquelles je me sens bien, je peux être moi. Pas que je pouvais pas avant. Mais j’me donne maintenant le droit de l’être. Ce que je faisais pas avant. En essayant de plaire à tout le monde, je bâtissais rien de solide. 


Pour qu’une relation amicale soit construite sur de bonnes bases, je crois vraiment qu’il faut que tu puisses être TOI, tout le temps, sans jugement. Il faut que tu puisses te sentir élevée par l’autre personne. Et qu’elle se sente aussi élevée par toi. 


Comme dans une relation de couple. 

Pour que la relation « tough », il faut que tu puisses avoir des vraies conversations, sur les vraies choses de la vie. Que t’ailles pas peur de dire ce que tu penses et comment tu te sens. 

Ma fille m’a dit l’autre jour: Ah, maman, ya un gars à l’école que je trouve « cute » mais je peux pas le dire à ma meilleure amie parce qu’elle va rire de moi. 

Ça m’a fait réfléchir et je lui ai dit: ma chouette, une meilleure amie, c’est pas censée te juger et rire de toi. C’est censée t’écouter sans jugement et avec le coeur grand ouvert. 

Et plus je vieillis, plus j’apprécie mes amitiés.  Parce que je suis de plus en plus alignée avec qui je suis et ça, ça paraît dans mes relations. Parce qu’elles sont basées sur l’authenticité et le respect des autres. 

Dans toutes tes relations, tu devrais pouvoir être toi. Et tu devrais aussi pouvoir avoir la possibilité d’exprimer tes sentiments et de te sentir propulsée par ces relations-là. 


J’en parle un peu plus dans mon guide sur les 5 sphères du Bonheur. Si t’as envie d’en savoir plus, tu peux le télécharger gratuitement au maryevelamer.com/guide


Faque le truc que j’ai à te donner sur tes relations amicales présentes ou futures, c’est de connecter avec des gens qui te respectent et qui t’apprécient pour qui tu es et avec qui tu peux développer encore plus tes skills et ta personnalité de feu!

Si t’as aimé l’épisode d’aujourd’hui, je t’invite à prendre un screenshot de l’épisode et me taguer sur instragram au @maryeve_lamer ou sur Facebook au @maryeve lamer. 


Sur ce, je te souhaite une merveilleuse journée, je t’embrasse et on se rejase bientôt!

Hey bye là!

Clique ici pour recevoir ton guide gratuit des 5 sphères à intégrer dans ta vie pour manifester ton bonheur

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryeve_lamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

Tu aimerais te lancer un podcast ? Va voir L’Académie du Podcast, c’est LA SEULE ressource francophone qui va te montrer comment lancer ton podcast de A à Z!

APPRENDS COMMENT LANCER TON PODCAST ICI 

S1E15 | Un recap de la saison et pourquoi tu veux écouter la prochaine saison

Bonjour et bienvenue sur un autre épisode du podcast le Bonheur Sans Bullshit!

Épisode 15 de la première saison officielle du podcast!

Sérieux, je capote.

aujourd’hui on fait un recap et j’te parle de ce qui s’en vient pour la prochaine saison

On a parlé d’authenticité. 

Être authentique, être sois-même, être en congruence avec ses valeurs ça apporte quoi dans notre vie?

Est-ce que c’est bon dans toutes les situations? Quand ton authenticité se retourne contre toi…ça veut pas dire que tu dois pas être authentique. Ça veut dire que la relation dans laquelle tu te trouves est malsaine.

Ça prend du courage pour être authentique. 

Comme être vulnérable. Ça aussi ça prend du courage.

C’est mal vu dans la société. on est faible quand on est vulnérable. 

Mais c’est tellement le contraire. 

Quand tu es capable d’assumer ta vulnérabilité, ça te propulse à un autre niveau.

Moi c’est là que j’ai vraiment commencé à comprendre c’était quoi ma mission. 

J’ai reçu Marrie-Eve Larente et on a discuté de sa vision sur l’authenticité versus la cohérence.

On a aussi parlé de résolutions avec Tania Benoit. Ou plutôt de décisions. 

Que quand on veut se faire un plan, on est mieux de prendre une décision qu’une résolution. 

Parce que la décision va nous amener à garder une discipline qui va être nécessaire une fois que la motivation va s’être sauvée par la fenêtre.

On a parlé de changement de carrière, de bâtir sa vie de rêves avec Geneviève Bellemare qui a laissé tombé le domaine du camionnage pour devenir massothérapeute et avec Lyne St-Amand qui a complètement changé sa vie de jet set dans laquelle elle était malheureuse pour une vie basée sur sa mission de vie d’aider les femmes à se connecter avec leur féminité.

Je t’ai jasé s’ul fly du droit et de la responsabilité que tu as de choisir ta réalité. La tienne, pas celle des autres. 

Parce que y’a juste toi qui peut manifester ton bonheur et ta vie de rêve. 

Et qu’en prenant du temps pour toi, ça veut pas dire que tu vas délaisser ta famille. Même que tu vas probablement l’inspirer.

J’ai partagé  aussi les raisons pour lesquelles tes désirs sont importants. Même très importants pour manifester ton bonheur.

Parce que toi tu es importante. 

Quand tu y penses, t’es la seule personne qui va être à tes côtés jusqu’à la fin (et même après).

En quelque part, c’est important que tu t’occupes de toi.

J’ai aussi reçu Marie-Eve Dufour qui est venu nous parler de son univers et de son nouveau livre: Brille à ta façon.

Elle nous a raconté les épreuves qu’elles à traversées depuis le décès de sa mère et comment elle en est venu à inspirer les femmes dans la francophonie en brillant à sa façon et en les guidant à trouver leur façon de briller.

T’as aussi eu la chance de découvrir Tanya De Spirt-Fast qui nous a partagé sa passion la gymnastique, la danse, pour l’éco-responsabilité et le zéro déchet et de comment elle a manifesté son rêve en transformant sa boutique en ligne en épicerie-boutique avec pignon sur rue.

On a Valérie La Salle qui est venu faire un tour sur le podcast pour nous faire voir que c’est possible d’atteindre tes objectifs et te faire un lifestyle adapté à tes besoins. Que même si tu as des challenges au niveau de ta santé mentale, que c’est possible de bien réussir et d’être heureuse dans ton travail au quotidien. Elle nous a partagé sa recette pour incarner son humanité et sa force intérieur même quand c’est difficile. 

Finalement, j’ai eu le bonheur de recevoir Danny Michael Thifault qui est venu nous jaser des tabous et de comment réussir à passer par dessus les préjugés et l’opinion des autres pour manifester ton bonheur. Que même si tu « fit » pas dans les standards de la société, ce qui est important, c’est de « fitter » dans tes standards à toi.

Quand j’me suis lancée dans la saison, j’avais pas de plan. 

Crime, je savais même pas combien d’épisodes je ferais au début. Les saisons, c’était complètement nouveau pour  moi.

Je sais pas si t’as aimé le concept, mais  moi, j’ai tripé solide!

Je t’avais dit aussi que j’allais te faire connaître plein de belles personnes pour t’inspirer toi aussi, à manifester ton bonheur et la vie que tu rêve d’avoir quand tu te couches le soir et quand tu te lève le matin. 

Ce qui s’en vient pour la 2e saison:

-ma mission d’aider les femmes (formation)

-relations

Ce qui s’en vient dans ma prochaine ‘saison »:

-ma quête pour réparer mon corps

-Le développement d’un lifestyle design qui est axé sur l’ouverture à l’abondance (de tout – self love, self care pour être plus productive: méditation, entraînement, yoga, cocooning)

Hey bye, là!

Mary xx

Clique ici pour recevoir ton guide gratuit des 5 sphères à intégrer dans ta vie pour manifester ton bonheur

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryeve_lamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

Tu aimerais te lancer un podcast ? Va voir L’Académie du Podcast, c’est LA SEULE ressource francophone qui va te montrer comment lancer ton podcast de A à Z!

APPRENDS COMMENT LANCER TON PODCAST ICI 

S1E14 | Que tes désirs deviennent réalité

Que tes désirs deviennent réalité.

Bonjour, chère Heureuse.

Il faut que j’te parle de quelque chose.

C’est quand la dernière fois que t’as voulu quelque chose profondément et, que tu t’es donné le droit de l’avoir.

Ça peut être n’importe quoi.

Mais là, je te parle pas une bébelle là.

Je veux te parler de quelque chose qui contribuerait à ton bonheur, à la manifestation de ta vie de rêves (projets, formation en ligne, macramé… name it).

C’est quand la dernière fois que tu t’es donné le droit de désirer quelque chose et que tu ne t’es pas sentie coupable.

Que tu ne t’es pas demandé si c’était « ok ».

Si c’était rationnel ou non.

Que tout le reste dans les finances familiales comptaient peut-être plus que ça.

C’est quand la dernière fois que, tu t’es donné le droit de vouloir quelque chose pour toi.

Juste pour toi pis que tu t’es pas sentie coupable et que tu t’es allée le chercher?

Quand on est dans des relations qui nous drainent de notre énergie positive, c’est difficile de la mettre sur quelque chose de positif. Si t’es dans une ou plusieurs relations toxiques, ton temps et ton énergie vont être focus à survivre émotionnellement et non à t’épanouir.

« Energy flows where attention goes. »

On est plus dans les années es 50.

Après 6 mois, un ordinateur et un cellulaire, c’est désuet.

Il est temps que la condition de la femme évolue aussi.

Il est temps qu’on montre à nos enfants que la femme est plus qu’une maman.

Il est temps qu’on montre à nos filles, que c’est important de suivre ses désirs.

Il est temps qu’on montre à nos garçons que la femme est plus qu’une ménagère.

Si tu veux avoir la prochaine upgrade de ton cellulaire, pourquoi tu ne voudrais pas avoir la nouvelle version de ta vie?

Tu passes du temps à apprendre comment faire fonctionner la dernière « bébelle » que t’as acheté.

Pourquoi ne pas passer du temps à comprendre comment « t’upgrader » toi-même?

Quand t’es alignée avec tes désirs, que tu y crois profondément, normalement ça veut dire quelque chose.

Ça veut dire que c’est la voie que tu dois prendre.

Ça peut être aussi simple que ce que t’as envie de faire dans tes temps libres.

Si t’as envie de lire un livre, d’aller prendre un café avec une amie, d’aller au musée ou prendre une marche, est-ce que tu es dans une relation qui te le permet ? Ou au contraire, c’est toujours un « struggle »chaque fois que t’as envie de faire quelque chose qui te plaît ?

Qu’est-ce qui te fait tripper?

Qu’est-ce que t’aimerais accomplir ?

Qu’est-ce qui te donne des frissons quand tu y penses ?

Chaque fois que je pense au bonheur sans bullshit, par exemple, à mon nouveau guide que j’ai écrit, qui parle des 5 sphères à intégrer dans ta vie pour manifester ton bonheur que tu peux avoir gratuitement en répondant à un petit quiz au maryevelamer.com/quiz), quand je pense à ma formation en ligne sur laquelle je travaille depuis un an… ça me fait vibrer. Ça me donne des frissons.

Chaque fois que je reçois un dm sur instagram ou un courriel. Chaque fois je capote!

Je veux que tu fasses un exercice avec moi.

Ferme les yeux et pense à ce qui te fait tripper. Ce qui te passionne. Quelque chose que t’as envie de faire pis que peut-être tu te dis que « ben non j’peux pas faire ça » ou que tu sais pas comment le faire.

Je veux que tu t’imagines en train de le faire. « Right now ». T’es dans le moment-là. Pis t’as des papillons dans le ventre tellement que t’es fière de toi. T’es fière d’avoir enfin accompli qu’est ce qui te trotte dans la tête depuis des mois.

T’as quasiment le goût de pleurer de joie tellement que t’es émue de prendre conscience que tu t’es finalement écoutée.

Que cette fois-ci, tu t’es fait assez confiance pour écouter ton désir pis que ça a fonctionné!

T’es vraiment reconnaissante de t’être donné le droit d’être l’actrice principale dans ton film au lieu d’être une figurante.

C’est quoi la première chose que tu dois faire pour te rendre exactement où t’étais v’la quelques secondes ? C’est quoi la première étape à franchir pour commencer la marche vers ton désir ?

J’aimerais ça le savoir.

Prends un screenshot de l’épisode et tag moi sur insta au @maryeve_lamer ou envoie-moi un dm.

Sur ce, j’te souhaite une superbe journée pis on se parle bientôt!

On se jase bientôt!

Hey bye, là!

Mary xx

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryeve_lamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

Tu aimerais te lancer un podcast ? Va voir L’Académie du Podcast, c’est LA SEULE ressource francophone qui va te montrer comment lancer ton podcast de A à Z!

APPRENDS COMMENT LANCER TON PODCAST ICI 

S1E10 | J’te jase « s’ul fly » de journaling, de lavage et j’ai une surprise pour toi

Bonjour, chère Heureuse.

J’avais envie de te jaser aujourd’hui. C’est la deuxième fois depuis le début du podcast que je prends le micro « out of nowhere » et que j’te jase comme ça, sans script, sans plan, juste parce que j’en ai envie.

Je dis la deuxième fois parce que, la première, c’était au 4è épisode du podcast, il y a plus d’un an déjà. (tu peux l’écouter en cliquant ici: maryevelamer.com/004).

Mon chum était partit à l’épicerie, j’étais en train de siroter ma « sangria » maison et j’me suis dit, ben pourquoi pas enregistrer un épisode s’ul fly et voir ce que ça donne?

Dans cet épisode, j’te jase de:

  1. Une conversation que j’ai eu avec mon amie Marrie-Eve Photo sur les tâches paradisiaques d’aujourd’hui versus il y a quelques années
  2. Comment ralentir c’est important et ça fait du bien
  3. Ma nouvelle activité de « journaling » et ce que ça m’apporte
  4. La surprise qui se trouve sur le nouveau site

On se jase bientôt!

Hey bye, là!

Mary xx

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryeve_lamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

Tu aimerais te lancer un podcast ? Va voir L’Académie du Podcast, c’est LA SEULE ressource francophone qui va te montrer comment lancer ton podcast de A à Z!

APPRENDS COMMENT LANCER TON PODCAST ICI 

S1E7 | T’as le droit de choisir ta réalité

Combien de fois as-tu entendu quelqu’un dire : « Ah! on le sait ben, elle, est demême! Elle changera pas! » 

L’affaire c’est que on connait pas le contexte. C’est vraiment facile de juger quand tu connais pas le contexte des autres personnes.

Tout le monde finit par évoluer en quelque part

Et tu peux choisir d’évoluer plus vite et choisir ta vie.C’est toi qui peux changer ta perception des choses, de tes expériences et du monde autour de toi.

J’ai été longtemps à vivre dans la réalité des autres. À prendre mes décisions en fonction de ce que les autres voulaient.Je me devais d’être parfaite. 

Comme dans un film. Une mère parfaite, une femme parfaite, une business woman parfaite. Mais c’était jamais assez.

Je n’arrivais pas à atteindre la perfection.On me demandait des choses mais lorsque je les faisait, on me demandait autre chose.

Et même que parfois (souvent), on me réprimandait pour avoir fait ce qu’on me demandait (WTF? 🤔) 

À la longue, ça finit par devenir mélangeant.

Non seulement je n’étais pas moi-même, mais j’en suis devenue à n’être personne. Comme une plante. J’étais beige.

Même rire était devenu difficile.

Combien de fois as-tu pilé sur tes valeurs pour faire plaisir aux autres et être ce que tu « devais » être et qu’en bout de ligne la seule chose qui se soit passée, c’est que tu te sois perdue, TOI?Lorsque tu vis dans ta réalité, c’est possible d’être toi-même.

Tu peux « servir » les autres, tout en restant toi-même.

Mais tu dois trouver qui tu es. Tu dois décider qui tu veux être.

Qui veux-tu être?

Hey bye là!

Mary

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryeve_lamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

Tu aimerais te lancer un podcast? Va voir L’Académie du Podcast, c’est LA SEULE ressource francophone qui va te montrer comment lancer ton podcast de A à Z!

APPRENDS COMMENT LANCER TON PODCAST ICI 

>