fbpx

Est-ce que ça arrive des fois d’être fatigué, épuisé ecoeurée. T’as juste le goût de mettre toutes les responsabilités derrière, le travail derrière, les responsabilités familiales derrière pis juste penser à toi un moment? Ou bien d’avoir l’impression que tout est en train de s’écrouler? Et que c’est difficile? Que le dimanche arrive et t’as pas envie d’aller travailler le lendemain? Et que tu te dis : « Mausus, que j’aurais besoin de vacances. J’aurais tellement besoin de vacances. » J’ai envie de te jaser ça aujourd’hui, ma belle heureuse. Parce que si t’es travailleure autonome comme moi, si tu travailles pour toi et que c’est toi qui dois prendre des vacances, mais que t’hésite à le faire parce que tu te dis que tu peux pas, et bien j’ai envie de te jaser de ça aujourd’hui. J’ai envie de te partager une expérience que j’ai vécu il y a quelques jours, qui a changé vraiment ma vision des vacances en tant que travailleur autonome.

Je suis présentement en voiture et puis j’ai eu envie de te partager quelque chose.

J’ai pas mon micro avec moi. J’ai juste mon mon téléphone que j’ai mis sur mains libres.

Je vais essayer d’arranger le son le plus que je peux au montage, mais je m’excuse d’avance si le son est un petit peu moins bon que d’habitude, mais j’avais vraiment envie de te partager quelque chose.

Je suis allé en vacances il a quelques jours avec mon mari.

On a pris deux jours dans un Airbnb à 2h de route de la maison.

C’était pour sa fête que j’avais réservé ça.

Je vous avoue que j’en avais vraiment de besoin.

Ça faisait quelques jours que je trouvais ça difficile à même, ah même je te dirais deux semaines que je trouvais ça difficile.

Je dormais mais, même si je dormais et que je me levais plus tard, j’étais fatiguée.

J’avais de la difficulté à me concentrer.

J’ai même eu quelques jours où est-ce que je me sentais « depressed ».

Je me sentais vraiment pas bien.

J’avais juste le goût de tout sacrer ça là, de me mettre en petite boule et pleurer.

C’était vraiment mon sentiment.

J’avais juste le goût de de pleurer.

Puis normalement, quand ça arrive, des choses comme ça (ça m’arrivait souvent la comptabilité. Si tu me suis depuis le début, j’en ai déjà parlé. J’en ai parlé plus qu’une fois dans la saison cinq. Du fait que quand j’arrivais en fin de trimestre avec la comptabilité, j’avais souvent des breakdown. À chaque trois mois, j’avais une crise de larmes. Je trouvais ça vraiment difficile. Puis quand je suis épuisée et fatiguée, j’ai souvent le goût de pleurer. C’est à peu près le seul moment de ma vie que je pleure. Si j’ai beaucoup de peine aussi. Mais je ne suis pas quelqu’un qui a énormément d’émotion. Ça me prend un trigger pour avoir une émotion. Et puis la fatigue. C’est un gros, gros trigger pour moi.

Quand je suis partie en vacances, j’ai réservé peut-être un mois l’avance, j’avais vraiment hâte parce que je me disais « My gosh, j’en ai vraiment besoin, ça va faire du bien! »

Quand on est arrivés là-bas, c’était beau. C’est vraiment beau. J’avais pris deux nuits. J’aurais voulu prendre trois mais finalement, ça fonctionnait pas. C’est pas grave, c’est juste que le feeling que j’avais, il fallait que je me ramène parce que, automatiquement, je me disais que c’était pas pas assez et que j’aurais resté une journée de plus.

Je regardais le temps avancer et j’avais de la difficulté à profiter du moment présent parce que je me disais que j’en aurais pris plus des vacances.

On a trouvé un petit pub Irlandais dans le village. C’était à Eastman. C’était tout petit. On avait un bébé chalet qui était neuf. Mais c’était vraiment un petit petit chalet très fonctionnel.

C’était magnifique. C’était super tranquille!

Les voisins n’étaient pas là, on était comme dans un trailer park. .

On aurait dit un mini camping avec des maisons, des chalets sur le bord de l’eau et les voisins n’étaient pas là.

On était seul dans le domaine.

Puis on était à 10 min de marche du village et on allait marcher.

On allait acheter des pâtisseries, on a acheté des produits du terroi, on est allés au pub, c’était vraiment super!

On a rencontré des gens là-bas aussi bref, c’était vraiment un superbe weekend.

Et puis souvent, je revenais à me dire que j’en aurais pris plus.

Je regardais le temps avancer et j’me disais : « Ah, il reste juste tant de temps avant la fin… »

Honnêtement, je paniquais des fois un peu…des petits moments de panique en me disant qu’il me restait tant de temps avant de recommencer à travailler mais que j’étais encore fatiguée et que je n’étais pas reposée…

Le vendredi, j’ai pas bien dormi. J’ai commencé à avoir un rhume (d’ailleurs. J’ai encore les vestiges de ce rhume-là comme tu peux entendre)

J’avais la gorge qui me brûlait.

Mon mari et ma fille avait été malades dans la semaine précédente alors, je l’ai attrapé.

Alors qu’est-ce que j’ai fait?

J’ai mangé de l’ail.

Normalement, je réussis à m’en passer mais j’ai comme l’impression que mon système avait vraiment besoin de repos.

Ça a donc joué sur mon niveau d’énergie alors j’etais plus fatiguée.

Donc plus émotionnelle, plus épuisée, c’était comme une roue qui tournait.

J’ai l’impression que c’est ce qui s’est passé.

Et quand on est revenus, le dimanche, on a défait les valises.

On a pris notre temps.

On est arrêtés par Granby, qui est une ville qui était sur notre chemin.

Un petite belle petite ville assez touristique.

C’était tellement beau! Ils ont refait le centre-ville il y a deux ans et c’est magnifiques!

Du pavé uni partout dans les rues, les boutiques sont majoritairement des vieilles maisons qui ont été ,des vieux bâtiments, qui ont été bien entretenus.

Et il y avait des parties modernes et des parties plus vieilles, mais qui font modernes, en tout ca, c’est magnifique!

Et puis j’me cherchais une tasse depuis quelques semaines. Le matin je vais porter ma fille à l’école et j’aime ça prendre mon matcha ou mon café dans l’auto en y allant. J’avais déjà une tasse mais je ne l’aimais pas… je ne l’avais pas choisi. Elle appartenait à une amie qui me l’avait prêté et j’ai oublié de lui redonner. Alors je me cherchais une tasse, à moi, réutilisable, qui me procurerait du bonheur à chaque utilisation.

J’en ai trouvé une à Granby, dans un petit café. On a mangé 2 pâtisseries sur place, c’était vraiment cool!

On a pris notre temps, on a marché dans le centre-ville, on a vraiment enjoyed le moment et ensuite on est revenus à la maison.

Dimanche, alors qu’on revenait, j’étais encore en mode « depressed ». J’étais beaucoup dans la gratitude du week end, mais c’était encore difficile. Je me suis levé et j’ai commencé ma journée. J’avais plusieurs trucs à faire, dont du batching pour les épisodes de podcast et là, tranquillement, ça a commencé à aller mieux. Lundi soir, je me suis couchée tôt et mardi a été une des premières journées depuis un bon bout que je me levais à 5h15 am. J’me levais tout le temps à 6h depuis un bout, je n’étais plus capable de me lever à 5h00, c’était devenue trop difficile.

J’ai recommencé ma routine d’avant : travailler sur le Bonheur Sans Bullsh*t le matin avec mon café. Ça a fait vraiment du bien. Et là, j’ai pris conscience de l’effet qu’avoir pris deux jours de vacances a eu sur moi. Et c’est comme si l’effet, je l’ai pas senti tout de suie.

Ça a été latent. Ça a pris quelques jours avant que mon énergie revienne. Bon, c’est sûr que je combattais un rhume alors ça a contribuer. Mais parce que j’ai vraiment ressenti les bienfaits de mon week end deux jours après être revenue. Je me suis rendu compte à quel point que c’est puissant et surtout important, car on est travailleur autonome, puisqu’on a pas des vacances automatiques, on doit les prendre, nous-mêmes. Il faut se permettre, même si c’est pas une semaine complète de vacances, ou deux semaines de vacances comme quand on a un emploi, c’est vraiment important de prendre du temps pour soi puis de venir se déposer. Quitte à ce que ce soit le week end. Parce que si tu te dis : « Ah mais, je peux pas perdre de salaire, je dois travailler quand même », arrange-toi pour prendre vendredi, samedi dimanche et sors de la maison, reste pas chez toi.

Parce que si tu restes chez-vous, tu vas avoir tendance à regarder tes courriels. J’ai poussé mon instagram et mon Facebook dans mon téléphone : les icônes, je les ai mis à la 3ᵉ page. Je ne bvais jamais sur la 3ᵉ page de mon téléphone. Je les ai mis là, parce que souvent, j’ai le réflexe de prendre mon téléphone, je scroll Facebook ou IG sans aucune raison. C’est une habitude, mais ça ne donne rien, tu comprends? Je vais pas chercher de l’information. C’est un tic. Ça se fait tout seul. C’est une mauvaise habitude. Puis je voulais plus faire ça. Je me suis aussi désabonné de comme 1 million de courriels en fin de semaine. Des choses auxquelles je m’étais inscrire et que je ne consommais pas. Je me suis dit je vais garder seulement les infolettres qui m’apportent quelque chose, puis que je consomme vraiment. J’ai fait un ménage dans tout ça.

Tout ça pour te dire que c’est tellement important de prendre ce temps-là pour toi, de t’accorder ce temps-là, parce que on c’est le burn out qui va arriver. Puis même si tu aimes vraiment ce que tu fais. C’est mon cas, parce que j’adore qu’est-ce que je fais professionnellement.

Mais l’affaire, c’est que si je me donne pas cette opportunité de m’évader, et bien j’en viens que j’aime plus ce que je fais. J’en viens que je suis tellement fatiguée puis épuisée, que ça me tente pu. Même si j’aime ça d’habitude.

Alors c’est vraiment important, si tu travailles pour toi, de prendre des congés. Il faut que tu t’offres ça. Ou peut-être que tu es maman à la maison et que t’en as jamais de congé. Parce que maman à la maison, on se comprend, c’est du 24/7. C’est important de pouvoir t’évader, de pouvoir prendre quelques jours et aujourd’hui, je trouve qu’avec les AirBnb, c’est tellement une bonne idée. C’est facile. C’est pas obligé de te coûter les yeux de la tête comme un hôtel. Tu peux prendre un bébé chalet comme nous en a pris. Tu peux même prendre une chambre si tu veux. Mais décrocher complètement. Vas dans la nature. Vas te reconnecter avec la nature, et puis délaisse la technologie le plus possible pendant quelques jours.

Parce que si tu restes chez-vous, mon mari et moi on fait ça souvent, des staycations, mais ça reste qu’on reste dans le même environnement. On essaie de le faire surtout l’été, pour pouvoir passer un maximum de temps sur le terrain dehors, à faire des feux, à manger sur le BBQ, pour passer du temps le plus possible à l’extérieur parce que de se reconnecter avec la nature c’est hyper important.

Alors, c’était mon petit mémo. Ça été plus long que je pensais, je suis presque arrivée à la maison. Puis voilà j’avais envie de partager ce ma belle Heureuse, parce que ça a vraiment eu un impact sur moi ce weekend.

Je voulais attendre à demain pour avoir mon micro mais j’avais envie de le partager ce matin. Je ne voulais pas l’oublier. Je voulais rien oublier, j’étais dans le moment. Donc encore une fois, je t’ai parlé d’infolettre tantôt, du fais que je me suis désabonnée des infolettres qui ne m’intéressaient plus, qui ne m’apportait rien, puis de garder celles qui m’apportaientt quelque chose.

Puis c’est pour ça que j’ai eu envie de lancer une infolettre presque quotidienne. Je t’envoies un coucou cinq jours par semaine avec des messages un peu comme aujourd’hui. Je te partage des expériences, je te partage des trucs, des conseils pour augmenter ton bonheur au quotidien, pour réussir à mieux planifier aussi les choses, pour diminuer ta charge mentale. Et puis vraiment te reconnecter avec toi-même et créer ta vie de rêve à chaque jour.

Parce que le bonheur c’est pas une destination. Ces vraiment tout au long du processus. Tout au long de ton parcours. Alors si t’as envie de recevoir ça le matin, en prenant ton café ou ton matcha ou ton chocolat chaud, je t’invite à me rejoindre dans la l’infolettre quotidienne au maryevelamer.com/maviesansbullshit.

Le lien va être dans les notes d’épisodes.

Sur ce ma belle Heureuse, je te souhaite une magnifique journée et on se parle bientôt.

Hey bye là!

Mary xx

Inscris-toi à la newsletter « Ma Vie Sans Bullsh*t »  

Courriel: podcast@maryevelamer.com

Site web : https://www.MaryeveLamer.com

Instagram : @maryevelamer

Groupe FB : https://www.maryevelamer.com/groupe

Page FB: https://MaryeveLamer.com/page

 

 

Épisodes récents

>